Editeur

Retour

 

                        Cabeceo

 

L’œuvre fut composée en 2013 et a fait l’objet d’une commande du SpiriTango Quartet, ensemble composé d’un violon, d’une contrebasse, d’un accordéon et d’un piano.

 

Ecrit en particulier pour la violoniste de l’ensemble Fanny Gallois, j’ai ensuite écrit en 2016 une version pour violon et piano.

Le terme Cabeceo est utilisé lors des Milongas, soirées argentines où l’on pratique le tango. Il représente une invitation à la danse par l’échange de regards. Tout au long du tango, les cavaliers doivent se fixer dans les yeux ; dans le cas contraire, la danse s’interrompt. J’ai ensuite imaginé une accélération progressive, qui suggère l’intensité croissante et la volonté des deux danseurs de poursuivre cet échange jusqu’au paroxysme final. Une partie de percussion (ad libitum) a été ajoutée en 2018 à l’attention de Vassilena Serafimova dans l’optique de l’enregistrement de l’œuvre pour le label Paraty.

 

**********************************************************************************

 

The piece was composed in 2013 following a request from the SpiriTango Quartet, which is composed of a violin, a double base, an accordion and a piano.

 It was written specifically for the violinist of the group, Fanny Gallois, but I subsequently wrote a version for violin and piano.

The term Cabeceo is used during Milongas, Argentinian tango evenings. It is an invitation to dance by an exchange of looks. Throughout the tango, the dancers must gaze into each other’s eyes; if they don’t, the dance is interrupted. I then created a progressive acceleration, suggesting increasing intensity and the desire of both dancers to continue this exchange until its final paroxysm. A percussion section (ad libitum) was added in 2018 for Vassilena Serafimova, with a view to recording the work for the Paraty label.

 

avec percussions 2018

Vidéo

Editeur